Ailleurs est partout chez lui

de
Jacques Rancourt

Illustrations :
Falize Marie

Parution en mai 2020

• format : 15 x 21 cm
• pages : 122
• ISBN : 978-2-35128-171-0

Prix : 19.00 euros


• 11 encres de Marie FALIZE
• Préface de Zéno BIANU


Avec sa composition sur trois lignes de 5, 7 et 5 syllabes, avec sa césure (kire en japonais) en fin de première ou deuxième ligne, avec son attention à l’instant présent comme avec sa langue simple et dépouillée, sa neutralité foncière, le haïku est à la fois un genre littéraire, une ascèse et une méthode d’approche du réel.
C’est avec cette méthode qu’Ailleurs est partout chez lui prend les yeux de l’enfance devant une maman kangourou, contemple un reflet dans une flaque d’eau ou s’attarde devant une mendiante, qu’il partage la vie d’un paulownia ou accueille une ondée fraîche, avec cette méthode qu’Ailleurs est partout chez lui mesure le prix de l’amour au regard du temps qui passe ou du ciel qui s’enténèbre, qu’il sent le vent de la Baltique ou savoure une matinée terrestre, avec cette méthode enfin qu’Ailleurs est partout chez lui rejoint la tradition japonaise du haïku pour noter l’éveil du cerisier, voir brûler juillet dans les oliviers, entendre tomber les feuilles éternellement ou mourir un temps avec l’hiver.
Pour l’auteur, ailleurs est partout chez lui parce que tout ailleurs est un ici, et le haïku le sait, qui tente d’en dire la présence, si effacée ou manifeste soit-elle, si proche ou si lointaine. Le haïku n’a pas de patrie, il est partout chez lui.


Poète et photographe, essayiste et traducteur, Jacques Rancourt est né au Québec et vit à Paris depuis 1971. Il s’est mis à l’écriture de haïkus sur l’invitation et avec l’aide initiale du haijin Ban’ya Natsuishi, qui dirige au Japon la revue "World Haiku" et la "World Haiku Association".

Marie Falize : Rencontrer Jacques Rancourt, collaborer à sa revue La Traductière ravirent ma vie d’artiste. La poésie a fécondé mes travaux peints, gravés et livres d’artiste. Tel le Haïku qui se suffit à lui-même, l’encre de Chine se veut sans repentir. Lui et elle cheminent dans Ailleurs est partout chez lui.