Maximes de nulle part pour personne

de
Perrin Langda

Illustrations :
Demelis Éric
(dessins)

(à paraître)

Parution en octobre 2017

• format : 15 x 21 cm
• pages : 80
• ISBN : 978-2-35128-139-0

Prix : 18.00 euros



Trente-cinq personnages créés du fond des labyrinthes imaginaires d’Eric Demelis, isolés dans de petites vignettes dont Perrin Langda s’est efforcé de capter l’état d’esprit. Phrases jamais prononcées, pensées d’êtres de papier blanc, sang d’encre noire de cœurs chinés au vide. Les "Maximes de nulle part pour personne", une galerie de portraits légendés, récit à deux voix qui ne pouvait se dire à une…

Éric Demelis, dessinateur obsessionnel, sature depuis quelques années les espaces de ses personnages torturés, imbriqués les
uns dans les autres au sein de fusions macabres et tortueuses, principalement à la plume et à l’encre de Chine, sans esquisse préalable. Grand amateur de poésie, il a réalisé une incroyable multitude de livres d’artistes avec de nombreux auteurs.

Perrin Langda, écrivain compulsif, fait des poèmes qui s’inscrivent à la moindre occasion sur le premier support venu, carnet, ordinateur, tablette ou téléphone, et finissent éventuellement par s’assembler en recueils publiés çà et là. Adepte du vers court autant que du poème en prose, son souci de l’aspect visuel du poème l’a mené à se rapprocher de divers plasticiens.


collection Humour toujours / 4

“On est certain de tomber sur un écrivain humoriste ; mais là est le danger plutôt que l’appât. La France n’a jamais manqué d’écrivains humoristes, mais ils y sont moins appréciés que partout ailleurs”, constatait Charles Monselet dans un article sur Xavier Forneret en 1859.
La collection "Humour toujours" entend lui opposer un démenti. Soyez réaliste, demandez l’impossible ! proclamait-on hier encore.