L’ouïe éblouie

de
Michèle FINCK

Illustrations :
Bruges-Renard Coline

19.00 €    

ajouter au panier

• ISBN : 978-2-35128-025-6

• format : 16 x 24

• pages : 184

• illustrations : Coline BRUGES-RENARD

Prix : 19.00 euros



Michèle Finck : “L’ouïe éblouie illumine et terrifie. Étrangère à toute langue, elle ne comprend pas les mots, seulement les sons. J’écris en cordée avec elle. Son écoute extrême me guide, me souffle le château, phrasé par phrasé. Elle fait de moi cette pianiste de mots qui trait les pis des sons. Selon les variations d’intensité de sa clairaudience, parfois très douce, parfois spasmodique, cruelle, prédatrice, je devine si les rapports entre mes rythmes sont justes : s’il me faut m’arrêter ou chercher encore, élaguer, excaver, travailler la transe enfantine de mon Sprechgesang, pour descendre jusqu’à cet infrason que l’ouïe éblouie me prédit de son trou de souffleur. Il y a tout au fond un anneau serti de sons autour duquel il faut tourner, derviche en combustion.”


Jean-Yves Masson : “ Voici le langage à l’état naissant. Voici l’extase antérieure aux significations mortes qui encombrent notre cerveau.
(...) Poésie et musique ici célèbrent de nouveau leurs noces mystiques, splendides et troublantes. Jusqu’à l’éblouissement. Jusqu’à l’illumination. Jusqu’à l’enchantement.” (Le magazine littéraire, novembre 2007)